Diaspora, 2017
120 x 120 x 130 cm – bois, grenade
wood, pomegranate



La grenade est célébrée et dégustée chaque année, au nouvel an juif, pour ses grains, symbolisant entre autres la multiplicité des descendants, ou membres de la famille, cycliquement réunis. Au fur et à mesure des heures et des jours, les grains de grenade placés sur cette structure en bois sont naturellement éjectés du fait de l’absorption de leur jus par le bois.

During the Jewish New Year’s Eve (Roch HaShana), pomegranates are eaten as symbolic fruits. Among others, they represent how numerous can family members (or offspring) can be, especially when they meet each year at the same time.The wood absorbing the juice of these pomegranate grains, there are naturally ejected on the floor as days go by.



Photos : Félix Péault / Béryl Libault de la Chevasnerie