Naomi Melville
︎ Prev       Index︎       Next ︎

Suspectés d’hérésie


Développé en première partie à la Casa de Velázquez (Madrid), ce projet porte sur la période de l’Inquisition en péninsule ibérique (XVIe – XVIIIe siècles). Je me concentre sur le développement de crypto-religions (crypto-judaïsme ou marranisme, crypto-islam) ; coupées de leurs religions-mères par la politique répressive d’alors, ces îlots de résistance développent leurs propres rites, à la fois chrétiens, juifs ou musulmans, parfois païens. L’exil de ces communautés engendre la naissance de nouvelles langues (judéo-espagnol ou ladino). M’intéressant particulièrement aux faux documents, fausses reliques et traités religieux datant de cette époque, aux faux noms pris pour se cacher, aux stéréotypes physiques accolés aux suspects, à la question du double (individus similaires arrêtés par peur de laisser l’hérésie se propager), je construis mes installations à partir de ces termes.
In residency at Casa de Velázquez (Madrid), I’m working on the first part of a research-based project about the Iberic inquisition (XVIth – XVIIIth centuries). I focus on crypto-religions at this time (as crypto-Judaïsm or marranism and crypto-Islam), which gradually gave birth to hybrid rites mixing their own ones with Christian or even pagan ones, as they couldn’t communicate with other Jewish or Muslim communities. Their exile created new languages, as ladino. I take a particular interest in false religious treaties or relics, false names which were used to hide, in physical stereotypes which can be noticed in trial reports, in double identities. Using period documents, I warp them to create my installations.